Le jeûne intermittent est une méthode très utilisée au moment de l’éclaircissement. Et bien qu’il puisse offrir de nombreux avantages, il ne convient pas à tout le monde également. Pour vraiment essayer son efficacité lors de la perte de poids, nous vous montrons les erreurs les plus fréquentes lors du démarrage d’un protocole de jeûne intermittent et comment les éviter.

Si vous avez beaucoup lu sur le jeûne intermittent et que vous pensez que d’un moment à l’autre, vous pouvez mettre en pratique un protocole de 12 heures ou plus de jeûne, vous trébucherez sûrement à ses débuts.
Sans planification adéquate, il peut nous arriver qu’à la fin de la formation, nous avons très faim et avec un faible ralentissement du glucose mais sans possibilité de manger quoi que ce soit parce que nous sommes dans une période rapide. Ou, il peut nous arriver que les heures d’admission coïncident avec nos heures de travail et entravent ainsi l’alimentation de la qualité.

Pour tout cela, il est conseillé de planifier les périodes de jeûne et d’apport afin qu’ils s’adaptent à notre routine et que nous pouvons, sans complications, respecter à la fois le jeûne et les repas sains dans les heures où nous pouvons consommer de la nourriture.
Penser que lorsque nous pouvons manger, il est possible de choisir toutes sortes et la quantité de nourriture est une grave erreur, car elle peut empêcher la diminution du poids dans la promotion des calories excédentaires.
Ainsi, une erreur fréquente consiste à manger trop et de mauvaise qualité pendant les périodes d’admission, car nous ne prendrons pas soin de la santé ou ne ferons pas la promotion d’un déficit calorique pour perdre du poids, mais tout à fait le contraire.

Ce qui est conseillé, c’est toujours d’inclure des aliments concentrés dans de bons nutriments à la table, car même si nous ne prenons pas soin de la qualité, nous nous satisferons facilement si nous fournissons des fibres, des protéines et de l’eau, par exemple.
Pour ce faire, nous conseillons toujours les poursuites et les ultraproces et au contraire, allons dans des aliments frais et saisonniers pour préparer divers plats.
Si nous n’avons pas bien planifié, ou si sans nous réaliser, nous cassons le jeûne avec un «picage inconscient» ou de la consommation de liquides avec des calories, il est probable que le jeûne intermittent et non les résultats attendus et donc, être une raison de la frustration pour nous.

Pour raccourcir les périodes de jeûne de moins de 12 heures par jour ou, interrompre le jeûne avec de petits apports est une erreur fréquente qui est résolue et évite avec une planification ou une préparation adéquate du protocole que nous voulons suivre.
Une hydratation adéquate est la clé du contrôle du poids corporel et en raison d’une mauvaise interprétation du jeûne intermittent, nous pouvons commettre l’erreur de ne pas ingérer de liquides en quantités adéquates.
Pendant la période de jeûne, il est important de boire des liquides sans calories ni nutriments, car ils ne devraient pas représenter une source d’énergie pour le corps.

Cependant, il est essentiel de boire de l’eau ou de l’eau avec du gaz, des perfusions sans sucre ou des proportions adéquates, et même en période de jeûne, afin d’éviter la rétention des liquides et d’améliorer l’hydratation ainsi que les soins de santé.
L’une des caractéristiques que notre jeûne intermittent doit avoir à offrir des avantages est que nous pouvons le maintenir au fil du temps, pendant au moins six mois.
Mais si nous faisons l’erreur d’établir (même dans nos débuts) des jeûnes très prolongés, il peut nous arriver que nous échouons dans la tentative et nous ne pouvons pas le mettre en pratique ou le maintenir à long terme.

Autrement dit, si nous commençons par un jeûne de 16 heures, nous pouvons être très complexes. Le repos nocturne, nous pouvons facilement nous conformer à la période de non-intades ou de jeûne.
Le jeûne intermittent est une méthode très efficace pour perdre du poids en prenant soin de la santé de l’organisme.

Cependant, il ne produit pas de résultats magiques ou rapides.
Si nous prévoyons de perdre 10 kilos en un mois, nous frustrerons et abandonnerons certainement votre pratique.
Comme nous l’avons dit précédemment, le jeûne intermittent fonctionne à long terme, si nous le soutenons au moins quelques mois, mais cela ne provoque pas une grande descente de poids à court terme et, par conséquent, augmente les objectifs irréels, peu atteints
Les Ables peuvent être une grave erreur qui nous amène à l’échec avec le jeûne intermittent.

L’établissement et le respect d’un protocole de jeûne intermittent peuvent nous générer un peu rigides au début. Autrement dit, être en attente d’horloge pour libérer l’apport alimentaire.
Si nous sommes trop conscients des horaires d’apport et de jeûne, nous pouvons souffrir d’anxiété, ce qui est contre-productif pour notre santé.

Bien que cela puisse se produire dans les premiers jours, nous devons essayer d’être plus détendus avec les horaires et ne pas être conscients de l’horloge pour commencer à manger sans s’arrêter quand nous le pouvons, car cela peut être un grand obstacle à l’exécution et au maintien au fil du temps Jeûne intermittent dans le but de l’éclaircissement.
Ce sont les principales erreurs que nous faisons lors du démarrage d’un protocole de jeûne intermittent et que les connaissances peuvent être utiles pour les éviter, et développer une pratique saine de cette méthode pour perdre du poids et bénéficier à la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *